Notre structure dispose d’une organisation fonctionnelle et opérationnelle visant à l’administrer et à conduire les missions qui nous sont confiées.

Organisation fonctionnelle

Afin d’administrer au quotidien notre structure et répondre aux obligations de la loi de 1901, nous disposons d’une organisation fonctionnelle au travers d’un bureau exécutif composé d’un président, d’un vice-président, d’un secrétaire et d’un trésorier. Il est renforcé par un organe collégial et délibératif : le conseil d’administration dont certains membres peuvent être chargés de missions à titre permanent ou ponctuel. Notre siège social est sis à la Préfecture des Ardennes. Notre lien direct est établi avec le cabinet du Préfet en l’occurrence le bureau Gestion de Crise, Défense et Sécurité Nationales.

Organisation opérationnelle

Pour répondre aux prérogatives qui nous sont confiées, nous disposons d’un état-major départemental dédié aux missions de coordination, de gestion opérationnelle et de commandement. Il a vocation à s’intégrer dans l’organisation nationale de sécurité civile définie par les dispositions du Code de la Sécurité Intérieure et le Code Général des Collectivités Territoriales.

1° La direction des opérations

L’organisation des opérations de secours et plus largement de la sécurité civile repose en France sur des principes régaliens dits d’ordre public, visant à garantir la sécurité, la salubrité et la tranquillité publiques. Ils constituent une compétence obligatoire de police administrative générale des autorités qui en sont investies. Elle les amène à prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir et faire cesser les atteintes à l’ordre public. En France ces trois autorités sont :

  • le maire dans sa commune ; (art. L.2211-1, L.2212-2, L.2214-4 du Code général des collectivités territoriales)
  • le préfet de département ; (art. L.2215-1du Code général des collectivités territoriales)
  • le Premier ministre. (art. L.111-3 du Code de la défense)

En tant qu’acteur de la sécurité civile, l’ADRASEC répond en qualité de collaborateur occasionnel des services publics, aux demandes de concours émises par les autorités de police territorialement compétentes. En fonction de la crise à gérer le responsable départemental de l’ADRASEC intègre le Centre Opérationnel Départemental situé en Préfecture ou un PC Communal de Crise dans le cadre de l’application des mesures d’un Plan Communal de Sauvegarde.

2° Le commandement des opérations

Le commandement des opérations est chargé, sous l’autorité du directeur des opérations de secours, de la mise en œuvre de tous les moyens publics ou privés mobilisés pour l’accomplissement de la mission. L’évolution des menaces a conduit à une adaptation des procédures pour faire face aux risques (Ex : schéma national d’intervention de 2006). Ainsi, le commandement des opérations peut désormais revenir à un officier non SP, dans les situations où le SDIS est force concourante et non menante (Attentats…). Hors missions de secours, c’est donc un autre service qui endossera le commandement des opérations, sous une dénomination dédiée (COR (Recherches), COPG (Police-Gendarmerie), COIS (Intervention Spécialisée)) .

Guide de doctrine opérationnelle sur le commandement et la conduite des opérations.

3° Gestion opérationnelle et commandement au sein de l’ADRASEC 08

Comme chaque service ou entité, l’ADRASEC 08 dispose d’une structure interne de gestion opérationnelle. A ce jour, elle s’établit ainsi :

Le responsable départemental : Il assure les missions de direction générale et de conseil auprès du Directeur des Opérations des Secours en sa qualité de Conseiller Technique Départemental en Transmissions de Secours. Il est nommé à cette fonction par un arrêté préfectoral de nomination en qualité de Conseiller Technique.

Les Chefs d’Opération (COPN, COPS): Au nombre de 4 (deux titulaires et deux adjoints), ils sont répartis par secteur géographique (Nord & Sud), mais disposent d’une compétence départementale. Il sont garants de la sécurité des personnels, de l’application des ordres et du respect des consignes et ont pour missions :

  • d’établir une liaison avec le commandement des services de sécurité intérieure (CO).
  • de remonter l’information du terrain vers le COD ou PCO.
  • de retransmettre les ordres provenant du COD/PCO vers les équipes de terrains.
  • d’assurer la gestion des personnels engagés sur le terrain lors des recherches pédestres et lorsque l’épave est localisée.

Le Coordinateur Réseaux ADRASEC et Logistique (CORA Réseau): Il dispose d’une compétence départementale et a pour missions :

  • d’assurer la direction et la coordination des réseaux radio en opération.
  • d’assurer la mise en œuvre de la liaison zonale de commandement avec le COZ-EST.
  • d’assurer la fonction de logisticien par la connaissance du contenu de l’inventaire départemental. Il conseille en conséquence les chefs opérations et le C-COIA, il gère les flux de matériels et est garant de leur engagement et de leur réintégration.

Le Correspondant en Renseignement Aéronautique (CORA SAR): En cas d’opération de type SATER, il intègre le Centre Opérationnel Départemental de la Préfecture est assiste le responsable départemental. En sa qualité professionnelle de pilote-instructeur et d’agent de paramètres aéronautiques (AFIS), il a pour missions :

  • d’être en liaison avec le CCS LYON.
  • d’être en liaison avec les présidents d’aéroclubs et structures aéronautiques Ardennaises.
  • de renseigner et décrypter, les données aéronautiques reçues.
  • de renseigner et décrypter, les données météo.
  • d’assurer l’exploitation des stations aéronautiques SOL/AIR dans le respect des procédures radiotéléphoniques (disposant du CRR aéronautique)

Le Chargé de Coordination Opérationnelle Inter-Associative (C-COIA): En sa qualité d’administrateur des deux structures et conformément à la convention départementale d’assistance technique, il est chargé de d’organiser et de coordonner les opérations conjointement menées entre la Protection Civile et l’ADRASEC 08.

  • Il assure cette mission en lien avec le Chef de Dispositif ADPC, le Chef d’Opération et le CORA Réseau.
  • Dans le cadre des Dispositifs Prévisionnels de Secours et conformément au Guide National de Référence, il devient l’interlocuteur unique du COS et des organisateurs de la manifestation.