Au sein de l’Organisation de la Réponse de Sécurité Civile (ORSEC), l’ADRASEC intervient à la demande du Directeur des Opérations de Secours (Préfet ou Maire ), pour mettre en œuvre et exploiter des réseaux radioélectriques supplétifs ou complémentaires dédiés aux services officiels. Outre ces missions et en liaison avec le Centre national de Coordination et de Sauvetage de l’Armée de l’Air, elle concourt aux opérations de recherches radioélectriques terrestres des détresses.

Quelques-unes de nos interventions ORSEC

Nos recommandations

Réseaux Temporaires de Sécurité sur D.P.S

Une station radioamateur de secours

1- La mise en oeuvre et l’exploitation de réseaux radioélectriques palliatifs ou complémentaires.

Au titre de l’article 8 de l’arrêté ministériel du 27 février 2017 relatif aux agréments de sécurité civile de type A et de l’arrêté ministériel du 2 janvier 2019 portant renouvellement de notre agrément, les ADRASEC sont compétentes pour relier entre eux, les services et acteurs de la gestion des crises, dont ceux dont les réseaux relèvent de l’Infrastructure Nationale Partageable des Transmissions et ainsi palier aux défaillances des réseaux du Ministère de l’Intérieur, tels que ANTARES (SDIS et sécurité civile), ACROPOL (police nationale) ou encore RUBIS (gendarmerie). Les ADRASEC peuvent également venir en appui de ces réseaux en complétant l’offre de liaison (liaisons HF, transmission de données, réseaux tactiques spécialisés…)

En complément de ces missions de résilience, nous mettons en œuvre des Réseaux Temporaires de Sécurité, permettant la coordination et la sécurisation des Dispositifs Prévisionnels de Secours déployés lors de manifestations publiques de grande ampleur

Dans le cadre de Plan Particulier d’Intervention, d’urgence interne ou Communal de Sauvegarde nous pouvons étudier, déployer et maintenir des systèmes résilients de radiocommunications dédiés à la sécurité et la coordination.

2- La radiolocalisation terrestre des détresses (Search and Rescue)

A réception d’une alerte émise par le Centre de Coordination des Sauvetages Aéronautiques, le Préfet du département, en sa qualité de Directeur des Opérations de Secours, fait appliquer les mesures de l’annexe ORSEC – SATER (Sauvetage Aéroterrestre) et prend alors la dénomination de « Directeur des Opérations de Recherche ».
En complément des moyens aéronautiques engagés par le CCS, les services de secours départementaux répondent alors à la demande de concours et se déploient pour assurer les recherches terrestres. C’est dans ce cadre que l’ADRASEC engage ses équipages, afin d’acquérir les signaux radioélectriques émis par la balise de détresse et ainsi guider les moyens de secours vers l’épave et ses potentielles victimes.

 
exemple de triangulation d’un signal de détresse

Pour en savoir plus sur nos missions SAR et le plan SATER :

Suivez notre actualité sur nos médias sociaux !