Ou comment utiliser sa radio en toute légalité…

Depuis la modification le 19 Janvier 2010, de l’arrêté du 1er aout 1986, l’utilisation des moyens de radiocommunications et de téléphonie pour la chasse collective au grand gibier est autorisée (uniquement au titre de la sécurité). Ainsi, de nombreuses chasses ont adopté ces systèmes très efficaces notamment en cas d’intempéries ou dans des zones accidentées qui empêchent parfois d’entendre les codes de sonnerie.

Si cette utilisation est une avancée certaine en matière de sécurité, elle n’en demeure pas moins assujettie à certaines dispositions réglementaires concernant l’utilisation des fréquences. La fédération départementale des chasseurs des Ardennes et celle de la Marne, disposent désormais d’une fréquence départementale spécifique à destination des chasseurs.

Cette fréquence est : 157.4875 MHz

Comment limiter les brouillages entre plusieurs chasses?

1/ Limitez votre puissance au strict nécessaire! Inutile de travailler à pleine puissance (environ 5W dans le cas d’une radio portable), si votre interlocuteur se trouve à 200m de votre position… Ce geste simple, réduit les risques de perturbations, augmente l’autonomie de votre batterie et permet de conserver une réserve notamment en cas d’urgence.

N.B: Bien que cela soit variable en fonction de très nombreux paramètres (géographie locale, météo,…), l’on admet pouvoir parcourir en VHF, +/- 1km/W. Ainsi on estime qu’en moyenne, avec une puissance de 5W, il sera possible d’établir une communication dans un rayon de 5 kms autour de sa position.

2/ Utilisez des tonalités (CTCSS ou DCS) et la fonction Tone Squelch. Cela reste une solution technique simple à mettre en oeuvre et très efficace pour utiliser une fréquence commune, tout en s’affranchissant des problèmes de brouillages, qui peuvent apparaître entre deux chasses situées à portée radio.

Pour en savoir plus sur les tonalités

3/ Au lieu de d’opter pour une fréquence non autorisée, les directeurs des chasses situées à proximités les unes des autres, peuvent se coordonner afin de convenir d’un plan d’affectation des tonalités TCS. De plus, la quasi-totalité des talkies-walkies (hors PMR 446), sont désormais programmables par ordinateur, ce qui facilite et rend leur configuration rapide.

Exemple d’une programmation:

UsageFréquenceSquelchRx Tone CTCSSTx Tone CTCSSPuissance
CHASSE XX PWR H157.487500TSQL94.894.85W
CHASSE XX PWR M157.487500TSQL94.894.82.5W
CHASSE YY PWR H157.487500TSQL136.5136.55W
CHASSE ZZ PWR M157.487500TSQL88.588.52.5W
PMR446 C1446.0062500.5W
PMR446 C2446.0187500.5W
PMR446 C3446.0312500.5W
PMR446 C4446.0437500.5W
PMR446 C5446.0562500.5W
PMR446 C6446.0687500.5W
PMR446 C7446.0812500.5W
PMR446 C8446.0937500.5W

N.B: Dans le cas des talkies-walkies VHF-UHF (dit bi-bandes), l’on peut tout à fait ajouter à sa grille de programmation, les canaux libres de la norme PMR 446. Cependant, pour être en total en accord avec la réglementation, la puissance devra être réduite à 500mW. (Ces derniers peuvent également être utilisés avec des tonalités afin de créer des sous-canaux de chacune des 8 fréquences disponibles) 

Une société de chasse peut-elle se voir attribuer une fréquence privée?

Oui, pour cela il est nécessaire de se rapprocher de l’Agence Nationale des FRéquences (ANFR), qui assure, dans le cadre d’une convention avec l’ARCEP, la gestion des fréquences pour les réseaux professionnels et utilisations temporaires, en application des dispositions de l’article R20-44-11 (11°) du code des postes et des communications électroniques.

Sanctions: (Art. L39-1§3 du code des postes et des communications électroniques)

Outre les 450€ forfaitaires, requis par l’ANFR, afin de couvrir les frais de dossier et de déplacement des techniciens venus constater le brouillage, vous vous exposez à une peine de six mois d’emprisonnement et 30 000€ d’amende!

Nos partenaires:

FDC08ONCFS Police EnvironnementFDC51